Edito septembre – Coupons-leur le robinet !

0
340

En 2015 pas une seule structure de collecte de lait n’a payé un prix qui permet à un agriculteur de couvrir ses charges, ses frais professionnels, ses cotisations sociales, sans parler de la rémunération de notre travail. Dur constat qui nous explique bien que la filière laitière traverse une crise sans précédent et qu’il est urgent de redistribuer les marges au sein de la filière.

LACTALIS est sous les feux des projecteurs depuis plusieurs semaines car des actions importantes ont été mises en place pour appuyer des négociations. Il faut rappeler que l’on parle du plus gros collecteur de lait européen et que son prix est suivi de près par les autres laiteries, coopératives comprises…

Lire l’édito

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici