POUR UN FRONT DÉMOCRATIQUE CONTRE L’EXTRÊME DROITE

125

Le MODEF a pointé les dangers de l’extrême droite pour l’Agriculture familiale et la liberté syndicale et appelé à voter dès le premier tour pour le nouveau front populaire.

 

La situation électorale sortie des urnes au soir du 30 juin ne nous permet pas tergiversations.

 

Face au projet du RN qui fragmente la société, notre contrat social est en grand danger. La Sécurité Sociale est menacée si l’extrême droite obtient une majorité absolue notamment « en proposant d’exonérer de cotisations patronales pour augmenter les salaires à hauteur de 10 % pendant 5 ans ». Cette proposition va entrainer un manque à gagner pour la Sécurité Sociale de l’ordre de 12 milliards d’euros ! Cette politique va fragiliser le financement de la protection sociale au lieu de partager les richesses. Les acquis sociaux gagnés de haute lutte pour faire reculer la peur du lendemain seront mis en pièces.

 

Le RN est le serviteur dévoué des forces de l’argent (privatisation, baisse d’impôts pour les plus riches) et son programme le règne de l’insécurité sociale (destruction de la sécurité sociale, austérité pour les services publics).

 

Il présente un très grave danger pour le modèle agricole que nous défendons. Les députés de l’extrême droite ont :

  • voté contre le 100% viande française dans la restauration collective publique, contre le plafonnement des aides PAC à 60 000 €/an,
  • voté contre l’objectif d’installer 25 000 paysan.nes par an à partir de 2026,
  • se sont abstenus sur les prix planchers, l’ouverture de classes et la création de postes dans l’enseignement agricole public et les traités de libre-échange,
  • proposé de supprimer par une loi les normes environnementales et de faire des cadeaux à l’agro chimie,
  • voté pour assouplir la loi zéro artificialisation nette (ZAN) en juillet 2023, ouvrant la voie à la bétonisation des terres agricoles.

 

C’est un monde sans régulation, la loi du plus fort. Le RN est le faux allié de l’Agriculture et du monde rural. Ces dernières années, au Parlement Européen ou comme à l’Assemblée nationale, le RN a fait l’inverse !

 

Le MODEF ne mettra jamais sur le même plan l’extrême droite et les autres formations politiques quelques soient nos désaccords, car l’extrême droite s’emploie toujours à étrangler les contre-pouvoirs et œuvre en conséquence à l’anéantissement syndical.

 

Aussi nous appelons à faire front contre le RN. Le 7 juillet votez pour le nouveau front populaire et s’il n’est pas présent au front démocratique contre l’extrême droite.

 

Angoulême, le 4 juillet 2024,

Le Bureau National du MODEF