Cagnotte – SAUVONS L’ELEVAGE ROBION

116

Le MODEF a mis en ligne une cagnotte pour soutenir une exploitation en difficulté :

https://www.leetchi.com/fr/c/sauvons-lelevage-robion-8005081/dashboard

 

Pour sauver son élevage laitier à Trémouille !

Michèle ROBION, son mari Michel et ses enfants, Laetitia et Sébastien, vivent dans un petit hameau dans le Haut Cantal, au cœur du Parc Naturel des volcans d’Auvergne.

Cette famille se trouve en grande difficulté depuis l’arrêt de la collecte de lait le 8 décembre 2023. Cette décision vient des faibles quantités de lait produit sur la ferme.

Le troupeau a été confronté à une baisse de fertilité liée aux sécheresses de 2019, 2020 et 2022 et à une mortalité des animaux à cause de la fièvre catarrhale ovine en 2023.

Avec l’arrêt de la collecte, Michèle a dû se résoudre à jeter le lait faute de pouvoir le vendre. Produire du lait pour le jeter est difficile à admettre pour la famille ROBION, dans la mesure où il est clairement établi qu’un certain nombre de français.es n’ont pas les moyens de s’acheter les produits alimentaires de première nécessité.

 

Une exploitation familiale qui se bat pour bien faire son travail

Michel s’est installé paysan en 1976 sur une petite exploitation de 11 hectares en fermage et 7 vaches allaitantes. En 1992, il reprend une exploitation de 20 hectares et achète 5 hectares supplémentaires en 2005. En 2006, Jean-François le fils du couple décède accidentellement. Ce deuil est très difficile à surmonter pour la famille ROBION. Ce coup de massue a fragilisé la ferme. En 2017, Michèle ROBION s’installe sur la ferme familiale et Michel prend sa retraite. Aujourd’hui, la ferme compte un troupeau de 22 vaches laitières et de 20 vaches allaitantes sur 58 hectares.

Laetitia la fille de Michèle et Michel a contacté Solidarité Paysan, le MODEF Puy-de-Dôme puis le MODEF Corrèze pour les aider. Elle a saisi le médiateur des relations commerciales en mai 2024 et elle a envoyé une lettre à la laiterie pour rencontrer le directeur afin de reprendre la collecte de lait. En juin 2024, Laetitia, Michèle et le MODEF ont rencontré le directeur de la laiterie. Un échange constructif a eu lieu entre les deux parties avec un accord de protocole pour la reprise de collecte de lait.

 

 

Concrètement, ils ont besoin d’un coup de pouce financier

Il a été convenu que Michèle ROBION s’engage à produire un minimum de 200 litres toutes les 48 heures de manière constante et durable, correspondant à la fréquence de collecte du lait en zone AOP Saint Nectaire. Pour y parvenir, il faut mettre en place une meilleure alimentation du troupeau avec une ration équilibrée incluant des minéraux. Michèle devra acheter de l’aliment pour les vaches laitières mais pour l’instant elle n’a pas les moyens financiers.

Michèle s’est engagée à réaliser des travaux sur le local du tank à lait. Ce qu’elle a fait en juin. N’ayant pas les financements, le MODEF Corrèze lui a fait l’avance des 772 € nécessaire.

Michèle doit mener un audit Charte des Bonnes pratiques d’élevage/culture lait avant la mi-juillet, Si Michèle ne remplit pas toutes les conditions dès le premier audit, elle devra tout mettre en œuvre pour y parvenir dans les délais imposés

Cette cagnotte permettrait de continuer l’activité laitière et d’installer Sébastien et Laetitia à la place de Michèle. La famille ROBION ne veut pas perdre son cheptel laitier, Laetitia est très attachée à ses vaches et à son taureau Roméo.

Le MODEF appelle à la générosité et à la solidarité de chacun. Nous remercions par avance toutes les personnes qui contribueront à poursuivre cette belle aventure pour la famille ROBION.  Vous pouvez effectuer un versement libre mais faites que la vie de cette famille ne s’effondre pas en voyant partir les vaches laitières à l’abattoir ; ils ne supporteront pas un drame supplémentaire.

 

Le MODEF