Les accords de libre-échange tuent l’agriculture familiale

220

 L’Assemblée nationale a adopté, jeudi 30 mai, une proposition de députés communistes pour demander au gouvernement de lui soumettre le traité de libre-échange CETA entre l’Union Européenne et le Canada. Cette résolution a été adoptée par 151 voix contre 4 ! Elle vise à remettre la pression sur l’exécutif, après le rejet du projet de loi de ratification du CETA au Sénat en mars dernier.

Depuis plus de sept ans, les gouvernements bloquent ce processus de ratification privilégiant les intérêts du business au détriment de ceux des consommateurs et de nos paysans (produits interdits, menace de notre souveraineté alimentaire, concurrence déloyale…).

Il faut en finir avec ce déni de démocratie. Ces accords de libre-échange étranglent la paysannerie et tuent l’Agriculture Familiale. Le MODEF exige que l’Assemblée nationale se prononce sur le CETA.

 

Angoulême, le 4 juin 2024

Trésorier Adjoint du MODEF national

Christian REIGUE