Le Modef rejette le Projet de Loi d’orientation pour la souveraineté en matière agricole et le renouvellement des générations en agriculture

287

Cette semaine, le gouvernement présente sa Loi d’Orientation Agricole devant les députés. Cette loi ne fixe aucun objectif ! Ce texte est très insuffisant pour répondre au défi démographique auquel fait face la profession.

Pas une seule ligne pour que les viticulteurs et les paysans obtiennent un prix plancher rémunérateur ! Pas une seule ligne pour encadrer les marges abusives du marché. Rien pour faire face à l’inflation galopante qui touche l’ensemble des paysans et des vignerons (carburant, phytos, électricité …) !

L’article 1 du projet de loi introduit la « souveraineté agricole et alimentaire ». Le gouvernement a travaillé à vider la notion de souveraineté alimentaire de son objet fondamental.

Autrement dit c’est la porte ouverte aux importations intra et extra-communautaires.

Pour le MODEF, cette LOA est un énième plan social qui risque de faire disparaître 150 000 exploitations agricoles. Cette LOA va affaiblir durablement l’Agriculture française et tuer l’Agriculture Familiale. Le MODEF appelle tous les députés à rejeter cette loi !

 CETTE LOA N’EST PAS NÉGOCIABLE ET DOIT ÊTRE RETIRÉE

 

Nous revendiquons :

  • Des prix plancher rémunérateurs fixés et garantis par l’État par une modification de l’article L632-1 du code rural (loi des interprofessions)
  • Le retour des coefficients multiplicateurs
  • Le retour des droits de plantation
  • Une retraite à hauteur du SMIC.

 

Angoulême, le 13 mai 2024,

Le secrétaire du MODEF National

Didier GADÉA