Le MODEF National en Guyane

509

Depuis le 5 mai 2023, une nouvelle Fédération des Syndicats Agricole MAKANDY (FSAM) de Guyane – MODEF s’est créée, avec Laurietta CAROLINA comme présidente. Cette fédération est composée de six syndicats locaux, tous engagés dans la promotion et la défense des intérêts des agriculteurs de Guyane.

Une délégation nationale du MODEF va rencontrer du 11 au 16 décembre les agriculteurs guyanais, le Préfet de Guyane, le Président de la Collectivité Territorial de Guyane, la Présidente de la SAFER …

La Guyane, en tant que territoire d’Outre-mer, couvre une superficie de 85 000 km2.  L’Agriculture guyanaise occupe 4 % de cette surface avec une diversité remarquable. L’Etat est propriétaire de 90 % des terres ! La Guyane compte 6 135 exploitations agricoles soit 2,5 % de plus en dix ans et 15 % en vingt ans. En 2020, une exploitation dispose en moyenne de 5,9 hectares et une exploitation sur deux valorise moins de 1,3 hectares. Plus d’une exploitation sur deux est spécialisée en production végétale et 43 % en polyculture et poly élevage.

Cependant, le secteur agricole est confronté à de nombreux défis, notamment les difficultés d’accès aux marchés et les besoins en infrastructures. La Guyane s’est dotée d’une SAFER depuis 2021, celle-ci est reconnue officiellement par l’État depuis ce 21 juin 2023. Parmi les priorités figurent les problèmes d’accès au foncier pour permettre le développement de l’Agriculture guyanaise.

Pour la FSAM DE GUYANE-MODEF, la terre doit rester prioritairement au service de la souveraineté alimentaire et ne doit pas devenir un objet de spéculation et de rente. Il s’avère impératif que sa fonction de production agricole puisse rémunérer le travail de celui qui exploite la terre, qu’il soit propriétaire exploitant ou fermier exploitant. La FSAM DE GUYANE-MODEF est prête à aider la SAFER et à trouver des solutions pour développer une agriculture rémunératrice, solidaire, durable et responsable en Guyane.

La nouvelle fédération souhaite améliorer la politique d’installation agricole en renforçant les aides à l’installation de jeunes et nouveaux installés, le retour des prêts bonifiés à l’Agriculture, l’installation progressive avec le système de location-vente des terres aux jeunes ou nouveaux installés, la mise en place d’un prêt à taux zéro, plafonné à 30 000 €, pour tout projet d’installation.

La souveraineté alimentaire doit devenir un principe universel de base des politiques agricoles de chaque nation ou groupe d’État afin de garantir aux peuples une alimentation saine et de qualité, et aux paysans, une juste rémunération de leur travail.

 

Angoulême, le 11 décembre 2023,

Le Vice-Président du MODEF National

Raymond GIRARDI