Sauvons les vignerons!

566

Sur la période d’août et décembre 2022, qui correspond à la première partie de la commercialisation 2022-2023, les prix à la production des vins d’appellation hors champagne, sont en baisse de 3 % sur un an. En 2022, les ventes de vins ont baissé de 6 % sur un an, davantage sur les rouges (-9%) que sur les blancs (-6%) ou sur les rosés (-1%).

Depuis cinq ans, les clignotants sont au rouge (canicule, sécheresse, grêle, gel, mildiou…) ! Les viticulteurs peinent à vivre, ils sont souvent payés en dessous du SMIC. Le MODEF dénonce le rôle du négoce qui capte presque toute la valeur ajoutée au détriment des vignerons.

La fin des droits de plantation depuis 2015 a permis la libéralisation des plantations de vignes en France et en Europe déstabilisant ainsi le marché du vin.

Face à la crise viticole (baisse du prix du vin, coûts de production en hausse …), le MODEF appelle à manifester samedi 25 novembre 2023 à 14h30 à Narbonne.

Le Syndicat des Exploitants Familiaux revendique des prix planchers fixés et garantis par l’État, 100 €/hl pour les SIG, 150 €/hl pour les IGP, 200 €/hl pour les AOC et AOP et 250 €/hl pour les Bios afin d’assurer une juste rémunération des vignerons et le retour des droits de plantation pour maîtriser le marché.

Angoulême, le 21 novembre 2023

Le Secrétaire Général du MODEF

Didier GADEA