Pour le droit à l’alimentation – Vente de Fruits&Légumes le 7 Juillet à Trappes

7658

 

En France, les populations en situation de précarité alimentaire sont en forte augmentation. Le recours alimentaire est passé de 2,8 millions de personnes ayant recours en 2008 à 7 millions de personnes en 2020 soit une personne sur 10.

Les chiffres de l’aide alimentaire ne reflètent pas toutes les situations des personnes qui ont des difficultés d’accès à l’alimentation, notamment parce qu’elles ne se rendent pas toutes jusqu’à l’aide alimentaire. Les dernières enquêtes des associations montrent qu’environ une personne sur cinq en France a des difficultés d’accès à l’alimentation.

Les familles populaires se privent de nourriture faute de moyens face à une inflation galopante. Le prix panier moyen élaboré par Familles Rurales lors du trimestre anti-inflation a augmenté de 3 % malgré les mesurettes du gouvernement visant à contenir l’inflation sur les produits alimentaires.

Le droit à l’alimentation est un droit reconnu par l’ensemble des organisations internationales, en particulier l’Organisation des Nations Unies (ONU).

Pour cela, le MODEF revendique six recommandations pour garantir l’accès de toutes et tous à l’alimentation :

  • Inscrire le droit à l’alimentation dans le droit français et européen,
  • Agir sur le pouvoir d’achat des ménages par une augmentation des salaires, des pensions de retraites et minima sociaux y compris pour les jeunes,
  • Développer l’Agriculture Familiale. Elle constitue un levier efficace de lutte contre la pauvreté et la sous-nutrition et, dans la majorité des pays en développement, elle nourrit les communautés,
  • Passer de 450 000 paysans à 1 millions. Ce nombre pourrait ainsi remplir pleinement sa mission nourricière de base tout en occupant l’ensemble de l’espace rural. Ces paysans redeviendraient les jardiniers de l’espace rural afin de façonner ce milieu si riche en paysages et en biodiversité naturelle,
  • L’Application du coefficient multiplicateur sur toutes les productions y compris les produits d’importation,
  • Reconnaître l’Agriculture d’utilité publique. Tout comme celle des métiers d’éducation et de la santé, l’utilité publique du métier de paysan est une évidence qui s’impose. Ces métiers ont le pouvoir de structurer nos territoires, notre alimentation et ils doivent être la base sur laquelle bâtir une société plus juste socialement.

Le MODEF et l’Union départementale CGT des Yvelines organisent une vente de 5 tonnes de fruits et légumes le vendredi 7 juillet de 8h à 13h devant la gare de Trappes (côté centre-ville) pour garantir un droit à l’alimentation de qualité et en quantité suffisante pour toutes et tous.

 

                                                                                     Angoulême, le 30 juin 2023,

                                                                                  Le MODEF National

                                                              Raymond GIRARDI-Guénaël POULMARC’H                                                                     06 87 66 26 66             06 24 45 38 37