Vente de Fruits et Légumes Vendredi 7 Juillet à Trappes (devant la gare)

578

VENTE DE FRUITS ET LÉGUMES AU JUSTE PRIX

VENDREDI 7 JUILLET DE 8H À 13H

DEVANT LA GARE DE TRAPPES (côté centre-ville)

Entre 2000 et 2020, les surfaces en légumes ont diminué de 10 % et les surfaces en cultures fruitières ont baissé de 7 %. Le nombre d’exploitations agricoles a réduit fortement. En maraîchage, les effectifs en Unité de Travail Annuel (UTA) non-salariés en France métropolitaine ont diminué de 4,7 % au cours de la dernière décennie. Les installations en arboriculture ont régressé de 6,6 % entre 2018 et 2020. Ce constat est alarmant !

Aujourd’hui notre niveau de production agricole est tellement faible que nous sommes totalement dépendants des autres pays producteurs. 60 % des fruits et 40 % des légumes consommés en France sont importés !

La question du pouvoir d’achat des consommateurs est centrale. Au 1er trimestre 2023, le contexte d’inflation a pesé sur les achats de fruits frais des ménages français. Ainsi, les achats en volumes sont en baisse de 6 % en un an et de 8 % par rapport à la moyenne 3 ans. Les achats de légumes frais sont inférieurs en volume de 8 % en un an et de 10 % par rapport à la moyenne 3 ans. La préservation du pouvoir d’achat nécessite un meilleur partage de la richesse. Réduire les inégalités, notamment entre les femmes et les hommes, exige avant tout une meilleure répartition des richesses au profit des salariés.

Tous ensemble pour défendre la souveraineté alimentaire

 Le MODEF et l’Union départementale CGT des Yvelines organisent une vente de 5 tonnes de fruits et légumes en direct des producteurs du Lot et Garonne (tomates, salades, pommes de terre, courgettes, concombres, pêches, nectarines, aubergines, abricots, melons …) le vendredi 7 juillet de 8h à 13h devant la gare de Trappes (côté centre-ville).

 La souveraineté alimentaire doit devenir un principe universel des politiques agricoles de chaque nation ou groupe d’États afin de garantir aux peuples une alimentation saine et de qualité, et aux paysans, une juste rémunération de leur travail.

Le MODEF et l’Union départementale CGT des Yvelines revendiquent :

  • La fixation de prix minimum garantis par l’État pour toutes les productions,
  • L’arrêt des importations des denrées traitées avec des produits phytosanitaires interdits en France,
  • Des droits de douane et des calendriers d’importations pour protéger le marché intérieur européen agricole du dumping social et environnemental des pays hors Union Européenne,
  • Des coefficients multiplicateurs pour réduire et plafonner les marges de l’agroalimentaire et de la grande distribution,
  • Un encadrement des prix pour les consommateurs,
  • Le développement de la production de fruits et légumes sur notre territoire.

Conférence de presse le 7 juillet à 11h devant la gare de Trappes

 

Angoulême, le 27 juin 2023,

Le MODEF National                                        UD CGT des Yvelines

Raymond GIRARDI-                               Nicolas CHAMOT –

Guénaël POULMARC’H                            Matthieu BOLLE-REDDAT

06 87 66 26 66   06 24 45 38 37          06 88 94 80 18            06-70-80-40-94