Paysans et salariés, même combat

0
234

 

Le MODEF apporte son soutien inconditionnel aux manifestants qui militent en ce moment pour l’augmentation des salaires, des retraites, des bourses d’études, des minima sociaux.

Les exploitants familiaux revendiquent une augmentation du prix payé pour leur travail grâce à la mise en place d’un minimum garanti par l’État. Les ménages agricoles sont particulièrement touchés par la pauvreté avec 18 % de leurs membres vivant sous le seuil de pauvreté. Le métier d’agriculteur, métier passion, est arrivé à un stade où il ne permet plus de faire vivre sa famille. La situation d’aujourd’hui fait que de nombreuses exploitations sont en difficultés et travaillent à perte.

Les salariés manifestent pour une revalorisation de leurs salaires notamment pour faire face à l’inflation qui met en péril de nombreux foyers en France. Salariés, paysans, le combat est le même !

Le MODEF dénonce la volonté du gouvernement de prendre part aux négociations en faveur des grandes entreprises et de remettre en cause le droit de grève. Nous nous indignons que celui-ci n’intervienne que pour protéger les intérêts des puissances de l’argent. À l’inverse, lorsque notre syndicat demande une intervention d’urgence sur les marchés ainsi que l’encadrement des marges, le gouvernement répond absent !

Le MODEF invite les paysans adhérents à participer aux mouvements prévus le mardi 18 octobre en France dans le cadre d’une grève nationale interprofessionnelle pour défendre les salaires et le revenu des paysans.

 Angoulême, le 17 octobre 2022,

Le Vice-Président du MODEF national

Raymond GIRARDI

06 87 66 26 66

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici