Nouvelle PAC mais vieille recette

0
54

 

 Le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation a annoncé lors du Conseil supérieur d’orientation et de coordination de l’économie agricole et alimentaire (CSO) ses orientations générales pour le Plan Stratégique national (PSN) le 13 juillet 2021.

La PAC 2023-2027 n’a pas tiré les enseignements des échecs de 60 ans de libéralisme avec la suppression de centaines de milliers d’emplois à la production tous les ans, la sous-rémunération chronique des paysans et la multiplication des spéculations sur les matières premières agricoles opérées par des traders.

Le MODEF regrette le non-plafonnement des aides directes, le désengagement de l’État sur le paiement redistributif, il restera à 10 % sur les 52 premiers hectares et le refus de mettre en place un paiement pour les petits producteurs.

La seule avancée de cette nouvelle PAC est la mise en place d’une aide couplée pour les maraichers. À la demande du MODEF, le plancher a été baissé à 0,5 ha et le plafond à 3 ha. Nous rappelons que la France importe la moitié de ses besoins dans ce secteur. L’augmentation des aides couplées végétales vont dans le bon sens pour atteindre une autonomie protéique sur les exploitations agricoles. Le MODEF a réclamé et a été entendu sur la réactivation de l’aide couplée pour les mélanges légumineuses et graminées.

Le MODEF est favorable à la création de l’aide à l’UGB bovine, le ministre a choisi de recourir à la 4e méthode mêlant le type racial et le genre (sexe et âge). Les critères retenus sont les suivants : une aide à l’UGB de plus de 16 mois, une garantie sur les 40 premiers UGB, un plafond à 120 UGB et un taux de chargement à 1,4. Les montants alloués à l’UGB : 104 euros de base pour les bovins allaitants et 57 euros pour les non allaitants. Le Syndicat des Exploitants Familiaux approuve le seuil de la garantie afin de préserver les petites et moyennes exploitations d’élevage sur le territoire.

Le MODEF acte d’inclure toutes les exploitations dans les éco-régimes cependant il désapprouve d’inclure la HVE niveau 3 au même niveau que l’Agriculture biologique. Les montants unitaires des éco-régimes seront de 54 euros pour le niveau de base et 76 euros pour le niveau supérieur. Enfin un bonus sera cumulable avec les voies de certification et pratiques à partir de 6 % de haies présentes sur les terres arables et sera doté d’une enveloppe de 40 millions d’euros par an.

Le MODEF continue à se battre pour une agriculture rémunératrice à taille humaine et répartie sur l’ensemble des territoires, transmissible aux générations futures.

 

Angoulême, le 15 juillet 2021,

                                                              Le Président du MODEF National,

                                    Pierre THOMAS

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici