PAC : LE COMPTE N’Y EST PAS POUR LES PETITES FERMES

0
376

Le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation vient d’annoncer lors du Conseil supérieur d’orientation et de coordination de l’économie agricole et alimentaire (CSO) du 21 mai 2021 les grandes orientations de la PAC pour la période 2023-2027.

 

Le gouvernement a voulu stabiliser « la Ferme France » au détriment des petites structures. Le plafonnement des aides était pour le MODEF un moyen à la fois d’assurer une justice sociale et de permettre la souveraineté alimentaire. Il aurait permis de lutter contre l’agrandissement des exploitations, de diversifier les productions et de créer de la valeur ajoutée notamment dans les zones intermédiaires.

 

Le MODEF regrette le désengagement de l’État sur le paiement redistributif, il restera à        10 % sur les 52 premiers hectares. L’augmentation de cette enveloppe aurait favorisée une Agriculture à taille humaine et plus nombreuse sur les territoires.

 

L’abandon de l’aide pour les petits exploitants n’encouragera pas le renouvellement des générations. Cependant, l’enveloppe dédiée à l’installation des jeunes augmente dans le premier et second pilier.

 

D’autre part, le MODEF s’inquiète de la baisse de la vache allaitante à hauteur de 4 % et a demandé au ministre d’être vigilant sur les critères (plafonnement à 100 UGB et dégressivité) pour les petits élevages. Il réclame une aide de 200 € pour les 50 premiers UGB et 90 € pour les suivants.

 

En ce qui concerne les éco-régimes, le MODEF désapprouve d’inclure la HVE 3 pour la certification. L’éco-régime doit permettre la rémunération des services rendus par les agriculteurs pour le maintien ou la mise en place de pratiques agronomiques favorables sur leurs surfaces agricoles et reconnues par leurs bénéfices.

 

Le MODEF acte le soutien couplé aux protéines, l’aide couplée au maraichage, le maintien de l’ICHN, le doublement de l’aide à la conversion bio et l’aide à l’UGB notamment pour aider les éleveurs laitiers.

 

Le Syndicat des Exploitants Familiaux continuera à amender sur l’aide à l’UGB et l’aide au maraichage pour faire un outil au service des paysans.

 

Angoulême, le 21 mai 2021,

Le Président du MODEF National,

Pierre THOMAS

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici