Le fonds de solidarité exceptionnel insuffisant

0
344

 

Le Premier Ministre a annoncé dans l’Hérault la création d’un fonds de solidarité exceptionnel d’un milliard d’euros. Le MODEF estime cette enveloppe insuffisante car les dégâts provoqués par ce gel printanier sont colossaux et estimés à 4 milliards d’euros.

Parmi tous les risques auxquels sont confrontés les paysans, l’aléa climatique est le plus incontrôlable. Les paysans font les frais d’importantes calamités mettant à mal pour beaucoup la pérennité de leur exploitation.

Le MODEF demande la mise en place d’un prêt relais à taux zéro en attendant le versement de l’indemnisation, une année blanche sur les cotisations sociales et les emprunts des exploitations surtout pour les jeunes installés.

Le contexte actuel devrait donc inciter l’État à revenir au principe juste et efficace d’assurance mutuelle publique de gestion et de prise en compte de l’ensemble des risques en agriculture, seul à même de garantir l’ensemble des aléas agricoles pour toutes les exploitations.

Le MODEF se bat depuis plusieurs années pour la mise en place d’un système basé en priorité sur la solidarité et destiné à protéger en premier lieu les exploitants familiaux. Le MODEF demande la création d’un régime d’assurance mutuel aléas climatiques et sanitaires prenant en compte l’ensemble des acteurs économiques encadré par l’État.

 

                                                                  Angoulême, le 20 avril 2021

       Le Vice-Président du MODEF National

                                                                              Raymond GIRARDI

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici