Deux épisodes de gel dévastateur

0
228

 

Les deux premiers épisodes de gel de ce printemps sont très dévastateurs pour la viticulture, l’arboriculture mais aussi les fruits et légumes sous abris non chauffés et plein champ. Dans certains secteurs, 70 à 90 % du vignoble va être détruit et brûlé par le gel.

Pour le moment, il est difficile d’évaluer quantitativement les dégâts occasionnés sur les vignes, les arbres fruitiers, les fruits et légumes … Néanmoins, le MODEF demande une évaluation rapide des dégâts dans les régions concernées sachant qu’ils seront importants !

Pour faire face à cette situation, le MODEF exige l’activation du Fonds National de Gestion des Risques Agricoles (FNGRA) par le biais du régime des calamités agricoles afin d’indemniser les exploitants qui sont confrontés à ces épisodes de gel. Le Syndicat des exploitants familiaux demande que les Préfets réunissent en urgence le Comité National de Gestion des Risques en Agriculture (CNGRA) afin que les départements concernés puissent être reconnus au titre des calamités agricoles. De plus, nous souhaitons que l’État abonde le fonds des calamités agricoles à hauteur des besoins.

D’autre part, le MODEF revendique, depuis de nombreuses années, la création d’un fonds commun d’assurance à gestion publique pour faire face aux différents aléas climatiques, mobilisable par tous les viticulteurs ou agriculteurs sinistrés …

 

                                                                  Angoulême, le 8 avril 2021

       Le Vice-Président du MODEF National

                                                                              Raymond GIRARDI

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici