Un plan de soutien alimentaire insuffisant !

0
290

 

La situation alimentaire ne cesse de se dégrader depuis l’apparition de la COVID-19 surtout pour les plus modestes mais également les étudiants, les commerçants, les restaurateurs et les paysans. Aujourd’hui, certains agriculteurs ne peuvent même pas acheter une baguette de pain.

Les Banques alimentaires sont de plus en plus sollicitées face à la situation actuelle. Nous le savons, plus les revenus baissent, plus les déséquilibres alimentaires s’accroissent ! Cette inégalité devant l’assiette n’est pas tolérable !

Le gouvernement a annoncé un plan de soutien de 100 M € sous forme d’appels à projets pour soutenir les associations de lutte contre la pauvreté. Pour le MODEF, cette annonce est insuffisante car pour répondre à la hauteur des besoins alimentaires, il faudrait créer un véritable fonds d’alimentation de 800 millions d’euros.

De plus, les agriculteurs n’arrivent pas à écouler leur marchandise à cause de la fermeture des restaurants. Le Syndicat des Exploitants Familiaux propose la mise en place de dons alimentaires au profit des Banques Alimentaires. Ces dons ouvriraient droit à un crédit d’impôt sur le revenu à hauteur de 75 % et la prise en charge des cotisations sociales à 100 % pour les paysans.

Nos producteurs sont en capacité de fournir une alimentation diversifiée, saine et de qualité pour toute la population en espérant que le gouvernement réponde à notre appel. Le MODEF revendique une politique de l’alimentation ambitieuse en soutenant les foyers les plus modestes à accéder à une alimentation de qualité saine et durable.

 

         Angoulême, le 26 novembre 2020,

Le Président du MODEF National,

Pierre THOMAS

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici