Le Modef refuse la suppression du BEPA

0
191

 

L’Éducation nationale a prévu de supprimer le BEP (Brevet d’Études Professionnelles) dès la rentrée 2020 et la DGER veut supprimer le BEPA (Brevet d’Études Professionnelles Agricoles) à la rentrée 2021. Si cette mesure est mise en place, elle aura de lourdes conséquences pour les jeunes qui sont en décrochage scolaire. Certes depuis 2008, le BEPA est évalué uniquement en contrôle en cours de formation au bout de 2 ans mais il permet pour de nombreux élèves en difficultés face au BAC PRO en 3 ans d’accéder à un premier diplôme professionnel reconnu. À l’époque, le MODEF était opposé à la réforme du BAC pro en 3 ans. Le BAC pro en 4 ans n’était pas un handicap mais une condition de réussite pour un grand nombre d’élèves dont les résultats ont fait leurs preuves.

Le MODEF refuse la suppression du BEPA car la disparition de ce diplôme ne répond pas aux exigences de qualification dont a besoin l’Agriculture française. A l’inverse, la reconnaissance professionnelle de ce BEPA est une porte d’entrée vers la formation et la poursuite des études de niveau supérieur. Le syndicat des exploitants familiaux appelle le Ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation d’abandonner cette décision.

La formation scolaire est un enjeu majeur et une des conditions de la promotion de l’emploi agricole, agro-alimentaire et de l’installation de jeunes exploitants.

 

Angoulême, le 10 avril 2020

Le Secrétaire National,

Didier GADEA

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici