Informations complémentaires COVID 19

0
52

Bonjour à tous,

 

Nous venons de recevoir des informations supplémentaires par rapport au COVID-19.

Si un de nos agriculteurs est atteint du coronavirus il faut contacter le Président de votre syndicat départemental. Celui-ci contactera la préfecture pour expliquer que le service de remplacement est potentiellement amené à intervenir sur des cas de remplacement pour cause de coronavirus. Le remplacement d’un (e) exploitant (e) atteint (e) de coronavirus peut se faire si et seulement si il est diligenté par la Préfecture à condition que celle-ci fournisse le matériel de prévention adéquat et nécessaire. Si ces deux conditions ne sont pas remplies, pas d’intervention possible (si tel était le cas, cela serait sous la responsabilité pénale personnelle du Président départemental du MODEF).

Ce matin, nous avons été contacté par le directeur de l’APCA. Les Chambres d’Agriculture en coordination avec le cabinet de l’Agriculture ont mis en place un dispositif de questions par rapport aux impacts du coronavirus sur l’Agriculture (voir pièce jointe). Avec le Président du MODEF National, nous avons déjà envoyé deux questions : « Est-ce que les agriculteurs peuvent continuer à exercer leur activité comme les semis, l’alimentation du bétail et se déplacer avec leur tracteur sur la voie publique ? Concernant les installations agricoles en cours, les dossiers vont-ils être reportés ? ».

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à nous les envoyer afin qu’on puisse les diffuser.

 Concernant les débouchés, si des marchands utilisent l’argument du coronavirus pour faire baisser les prix d’achat, il faut contacter votre Président départemental qui fera remonter les informations auprès des renseignements généraux.

Le MODEF National travaille sur un projet de lettre à envoyer au Ministre de l’Agriculture pour demander le report des déclarations PAC, la prise en charge du service de remplacement à 100 % en cas d’atteinte du coronavirus et pour garder les enfants des paysans, le déclenchement de l’indemnité journalière même si l’agriculteur travaille de manière ponctuelle sur sa ferme en assurant la garde des enfants et bien sûr la prise en charge des cotisations sociales.

L’équipe du MODEF se tient à votre disposition pour répondre à toutes vos questions.

 

Cordialement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici