Des prix agricoles encadrés comme les gels hydroalcooliques

0
66

 

Les prix du gel hydroalcoolique ont flambé ces derniers jours, du fait d’une demande très importante depuis la propagation du COVID 19. Pour éviter tout abus, le gouvernement a publié le 5 mars un décret permettant d’encadrer le prix des gels hydroalcooliques face à une envolée exagérée de certains fournisseurs. Le prix ne pourra pas dépasser 2 euros pour un flacon de 50 ml afin de protéger les consommateurs contre les risques induits par une situation manifestement anormale du marché.

Le coronavirus va accentuer les déséquilibres sur les marchés agricoles y compris sur les cours des produits agricoles. Des acheteurs de broutards profitent du coronavirus pour faire baisser les prix, idem pour les céréales et le porc.

Le MODEF revendique de nouveaux mécanismes législatifs comme pour les prix de vente des gels hydroalcooliques qui permettent, d’une part de s’attaquer aux marges tout au long de la filière. Le MODEF exige la mise en place du coefficient multiplicateur et de fixer un prix plancher couvrant les coûts de production qui permet de garantir un revenu aux paysans.

Le MODEF déplore que l’Agriculture soit le seul secteur où c’est l’acheteur qui fixe le prix et établit la facture, d’où l’importance de revoir la loi sur les relations commerciales en Agriculture.

 

Angoulême, le 10 mars 2020

Le Président du MODEF National,

Pierre THOMAS

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici