En attente de mesures concrètes…

570

Le MODEF National a répondu à l’invitation du Ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation dont la délégation se composait de Jean MOUZAT Président du MODEF, Pierre THOMAS Secrétaire Général et Isabelle DAUGREILH Vice-Présidente. Ce premier contact a permis aux représentants des agriculteurs que nous sommes d’exposer au Ministre Mr Didier GUILLAUME différents sujets majeurs sur la situation dans notre pays.

D’abord les EGA, qui pour l’instant malgré un soutien médiatique très fort n’ont pas permis le moindre frémissement des prix proposés aux agriculteurs.

Le MODEF a souligné son exigence et l’impérieuse nécessité de voir toutes les productions rémunérées à leur juste valeur dans la remarquable diversité de l’Agriculture française.

Le MODEF a bien évidemment abordé les problèmes d’actualité :

• La catastrophe qui a durablement frappée le département de l’Aude,
• Le terrible épisode de sécheresse qui sévit sur la majorité du pays. Le Syndicat des exploitants familiaux demande une indemnisation calamités agricoles par le biais du Fonds National de Gestion des Risques en Agriculture (FNGRA).

Monsieur le Ministre nous a assuré des mesures concrètes dans les prochains jours…

Il a été porté à la connaissance de Mr GUILLAUME de la plus grande précarité dans laquelle vivent de nombreux agriculteurs acculés dans une situation de faillite.

La PAC 2020 a fait l’objet d’un échange important. Nous avons exigé que l’enveloppe européenne dédiée à l’Agriculture ne soit pas diminuée et bien au contraire, confortée, avec une meilleure répartition des aides, permettant de redynamiser l’Agriculture familiale, une Agriculture au service des Hommes (paysans et consommateurs) et des territoires.

En ce qui concerne les retraites, Monsieur le Ministre nous a assuré avoir conscience de la faiblesse des retraites agricoles. Nous l’avons prévenu de nos exigences sur le sujet et rappelé que nous serons intraitables sur un éventuel compromis : 1200 € par mois est pour nous la seule proposition acceptable !

Le MODEF continuera dans sa lutte pour défendre les intérêts des agriculteurs et restera attentif sur les prochaines mesures annoncées par le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation.

Angoulême, le 22 octobre2018

Le Président du MODEF,
Jean MOUZAT
Confédération nationale des Syndicats d’Exploitants familiaux