Non a l’inculpation d’un deuxieme viticulteur

731

Le MODEF vient d’apprendre qu’un 2ème viticulteur a été interpellé et mis en garde à vue 48 h. Il risque de lourdes sanctions, alors qu’il participait à une manifestation de soutien aux 7 viticulteurs héraultais et gardois, déjà poursuivis et mis en garde à vue. Ces viticulteurs défendaient tout simplement leur droit à vivre de leur travail.

Depuis des décennies, le revenu à l’hectare ne cesse de baisser, alors que les frais d’exploitation, eux, augmentent sans cesse. Dans ce contexte, les manifestations de protestation sont tout à fait légitimes.

Le MODEF soutient sans réserve tous ces viticulteurs en détresse et exige l’arrêt des poursuites.

À Montagnac, le 31 mai 2018

Le Président
Didier GADEA
Confédération nationale des Syndicats d’Exploitants familiaux