Une rencontre qui laisse des questions en suspens

873

Le MODEF a été reçu par Stéphane TRAVERT, ministre de l’Agriculture, avec à l’ordre du jour le budget agricole 2018, les États Généraux de l’alimentation, le revenu et les prix agricoles, la politique de l’eau, les élections aux Chambres d’Agriculture…

Le ministre a affirmé son attachement à la PAC et sa volonté de maintenir les aides compensatrices à l’Agriculture dans l’ensemble des domaines. Il a annoncé un budget 2018 de 5,2 milliards d’euros avec une augmentation de 1,6 %.

La délégation du MODEF considère ces propositions positives, la PAC et le niveau du budget 2018 sont des éléments importants pour l’avenir des exploitants familiaux.

En ce qui concerne les États Généraux de l’alimentation le niveau actuel des travaux ne permet pas encore de se faire une idée précise de résultat attendu par le MODEF notamment une garantie pour des prix agricoles rémunérateurs. Toutefois, le MODEF a plutôt une impression négative qui ne laisse entrevoir rien de très concret pour garantir un revenu décent aux petits et moyens agriculteurs.

Sur la politique de l’eau et le développement du stockage dans des retenues collinaires demandé par le MODEF, le ministre a affirmé être très favorable. Il a ajouté que des mesures de simplifications pour leurs réalisations étaient à l’étude avec son collègue ministre de l’environnement.

Le ministre considérant que le MODEF fait partie des représentants écoutés de l’Agriculture, il a été convenu de se voir régulièrement pour traiter les différents sujets agricoles.

Vice-Président du MODEF national
Raymond GIRARDI
Confédération nationale des Syndicats d’Exploitants familiaux