Un nouveau Ministre en marche pour l’exploitation familiale

789

Suite au remaniement du 21 juin, Stéphane TRAVERT a été nommé Ministre de l’Agriculture de l’Alimentation et Jacques MEZARD a été nommé Ministre de la Cohésion des territoires.

Le monde agricole est aujourd’hui en grande difficulté et les paysans sont en droit d’exiger une rémunération méritée de leur travail par des prix rémunérateurs. Le MODEF attend du nouveau Ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation un changement radical de la politique agricole en s’opposant fermement au libéralisme imposé à l’échelle nationale, européenne et mondiale. Le MODEF affirme que l’Agriculture familiale à taille humaine est la seule la plus à même à répondre aux attentes des consommateurs et de préserver le potentiel agronomique des sols. Est-ce que le nouveau ministre s’opposera à la disparition des petits et moyens paysans, à défendre une Agriculture de qualité, à favoriser une bonne occupation de tous les territoires en maintenant une activité économique, sociale et culturelle en milieu rural ?

Le MODEF démontrera avec force, arguments et convictions, auprès de ce nouveau gouvernement, la gravité de la crise dont sont victimes les exploitants familiaux. Il démontrera aussi que l’absence de réponse positive crée un climat explosif dans les campagnes. Les femmes et les hommes sont touchés dans leur chair, dans leur dignité par une précarité qu’ils n’avaient jamais connue auparavant.
Le MODEF met en avant l’urgence d’instaurer des prix garantis rémunérateurs, encadrer les marges de l’agroalimentaire et de la grande distribution, garantir un financement à 0% des investissements nécessaires à l’Agriculture, réguler l’offre et maîtriser les importations.

Derrière ces revendications, il n’y a qu’un seul mot d’ordre : les paysans veulent pouvoir vivre de leur métier.

Le Président de la République a réaffirmé le 9 juin en Haute-Vienne sa volonté de mettre en place le CETA. Le MODEF s’oppose à ce traité de libre-échange qui aurait des conséquences désastreuses pour nos éleveurs avec l’arrivée de 50 000 tonnes de viande sur le territoire européen. Le MODEF revendique, auprès des nouveaux députés et auprès des sénateurs, la suspension de l’accord afin de pérenniser l’Agriculture paysanne, familiale respectueuse des femmes et des hommes et de l’environnement.

Le MODEF sollicitera une rencontre avec le nouveau ministre de l’Agriculture dans les prochaines semaines.

Angoulême, le 22 juin 2017

Le Président du MODEF,
Jean MOUZAT
Confédération nationale des Syndicats d’Exploitants familiaux