Pour une cooperation a taille humaine

0
504

Créées à l’origine par les exploitants familiaux, les coopératives avaient pour but de leur permettre la transformation et la commercialisation de leurs produits ainsi que l’approvisionnement dans les meilleures conditions.

Mais depuis quelques décennies, pour acquérir une puissance économique et financière, bon nombre de coopératives ont dérivé de leur rôle initial et ont adopté un mode de gestion proche du secteur privé qui pénalise à la fois les exploitants familiaux et les salariés et qui à terme met en danger leur propre structure. Les opérations de concentration se multiplient comme les sept coopératives laitières d’Eurial qui ont validé leur fusion avec Agrial fin mai. A force d’acquisitions d’entreprises privées, de fusions, d’absorptions, les coopératives sont devenues des monstres financiers qui ont oublié d’où elles venaient et qui elles défendaient. Le MODEF, à nouveau, dénonce la stratégie des grands groupes coopératifs qui passe par pertes et profits l’intérêt des coopérateurs.

Pourtant certaines petites coopératives résistent encore à ces fusions, elles savent être efficaces car elles sont gérées par les paysans eux-mêmes et où l’intérêt des coopérateurs passe avant celui de la structure. Ces petites structures sont garantes de la démocratie et permettent une meilleure intervention des paysans sur l’ensemble de la filière.

Le MODEF demande que :
× les agriculteurs puissent reprendre le pouvoir politique et de décision des coopératives,
× le pluralisme des coopératives avec le rétablissement de la règle 1 homme = 1 voix,
× Les lycées agricoles enseignent les valeurs, les principes et les fonctionnements coopératifs,
× Les conseils d’administration des coopératives soient ouverts aux salariés de ces coopératives,
× Les coopératives obligent l’étiquetage des produits agroalimentaires avec la mention de l’origine de production et de transformation,

La coopération doit affirmer un des objectifs essentiels de maintenir l’activité de production sur l’ensemble du territoire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici