Exigeons le stockage public à l’U.E. pour éviter la pénurie alimentaire

0
388

 

Dans certaines grandes surfaces, il commence à y avoir une pénurie en lait et en beurre. Les GMS ont baissé leurs commandes de 50 % en produits laitiers. Le Centre National Interprofessionnel de l’Economie Laitière (CNIEL) a validé l’indemnisation des éleveurs qui baissent volontairement leur production laitière en avril 2020. Sans prendre de mesures urgentes pour protéger les petits exploitants et maintenir les chaînes d’approvisionnement mondiales, la planète risque une crise alimentaire, prévient l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO).

Pour éviter cette pénurie alimentaire, le MODEF exige un stockage public de l’Union Européenne des produits laitiers, de la viande d’agneau comme pour le beurre en 1984. À l’époque selon l’Office du lait, la CEE avait stocké plus de 500 000 tonnes de beurre. Cette méthode avait permis de réguler la production et de maintenir les prix pour les producteurs français. Derrière cette surproduction, les quotas laitiers avaient été instaurés en 1984. Le MODEF demande que les quotas laitiers puissent être réintroduits pendant 18 mois correspondant à la durée maximum de stockage du beurre. La référence pour les quotas pourrait être pris sur l’année N-1 afin d’éviter une concurrence déloyale entre éleveurs.

Sans une réelle volonté politique, il ne peut y avoir d’amélioration pour nos élevages laitiers mais une mort délibérée et programmée de milliers d’éleveurs laitiers en France.

Le MODEF exige instamment des actes politiques forts pour maintenir dans le pays les travailleurs de la terre garants de notre souveraineté alimentaire et de la vie sur nos territoires.

 

Angoulême, le 3 avril 2020

Le Secrétaire National,

Jean-Claude WAILLIEZ

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici