Menu végétarien, mauvais combat!

0
37

L’Assemblée Nationale a voté en octobre 2018 la mise à l’essai d’un menu végétarien par semaine dans les cantines. Avec la rentrée scolaire, trois associations (la Fédération des Conseils de parents d’élèves, Greenpeace et l’Association végétarienne de France) montent au créneau pour rappeler les maires à l’ordre, car selon elles, ce menu “constitue un levier sans équivalent en termes de santé et de lutte contre le réchauffement climatique”.

Le MODEF défend lui aussi une évolution du modèle de consommation actuel, car c’est, en effet, un levier majeur pour la santé publique, la lutte contre le réchauffement climatique, la vie de nos territoires et l’avenir de nos enfants.

Mais cette évolution doit passer par un choix actif en faveur d’une consommation locale sur des systèmes qui concilient agriculture et durabilité environnementale et social : l’Agriculture familiale que défend notre syndicat.

Les élevages extensifs sont garants de l’entretien de nos paysages de bocages et de la biodiversité qu’ils abritent. Le maintien de ces élevages permet d’avoir des filières de qualité qui respectent l’environnement, le bien-être animal et nos normes sociales …

Pour le MODEF, ces trois associations se trompent de combat sachant qu’on retrouve dans l’alimentation des enfants scolarisés des produits importés traités avec des molécules interdites en France. Le MODEF est favorable au développement de produits issus de l’Agriculture de proximité et l’Agriculture Biologique à taille humaine au sein des cantines scolaires. Mais pour cela, la restauration scolaire doit être dotée de moyens financiers et humains qui leur permettent de favoriser l’approvisionnement local et bio.

Agriculteurs et consommateurs ont le même combat, celui de pouvoir vivre dignement dans un environnement sain.

 

Angoulême, le 06 septembre 2019

Le Président du MODEF National,

Pierre THOMAS

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici