CP le MODEF au service des paysannes et des paysans

0
149

Le MODEF est offusqué par certains propos venant d’un ancien dirigeant du PCF Limousin par rapport à notre rencontre avec le Ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation. Le MODEF et moi-même sommes blessés par les mots employés sur Facebook « Jean MOUZAT aurait été chaleureusement reçu par le ministre de l’Agriculture européiste et pro-pesticides d’Emmanuel MACRON. A quelques jours du premier tour des législatives, comment une telle rencontre aurait pu en effet avoir lieu ? D’autant que l’article ne fait état d’aucune interpellation syndicale à propos de la PAC ou des projets de traités de libre-échanges auxquels le président de la République est favorable ! Solidarité avec la victime du MODEF. »

Jean MOUZAT en tant que Président de notre organisation syndicale défend les intérêts des exploitants et une Agriculture citoyenne, solidaire, rémunératrice, respectueuse des hommes et de l’environnement. Le président du MODEF travaille en équipe et partage les responsabilités et joue un rôle d’animateur pour une meilleure efficacité dans la mission première du MODEF qui est celle de la défense de l’Agriculture familiale. Dans une démocratie, tous les syndicats agricoles y compris le MODEF jouent un rôle important au service des paysannes et des paysans. Le MODEF est allé apporter sa pierre à l’édifice au Ministère de l’Agriculture dans l’intérêt des exploitants familiaux.

Le MODEF tient à rappeler qu’il s’est opposé fermement à plusieurs reprises aux traités de libre échange comme le CETA, le TAFTA … et s’inquiète pour l’avenir de l’Agriculture paysanne française respectueuse des Hommes et de l’environnement. Ces deux accords sont intimement liés, le Canada et les Etats-Unis ont des normes de sécurité alimentaire alignées, des modèles agricoles similaires et sont liés par des accords de libre-échange. Ils auront un impact mondial et détermineront les nouvelles normes au bénéficie des multinationales. La mise en place de ces accords se prépare avec l’assouplissement de la réglementation sur les produits phytosanitaires et l’autorisation d’arroser les carcasses d’animaux à l’acide lactique. Ce TAFTA et le CETA vont porter un coup fatal à ce qui reste de souveraineté alimentaire européenne. En ouvrant totalement ses frontières, l’Union Européenne va importer aussi le modèle américain avec toutes ses conséquences sanitaires, environnementales et culturelles. Par exemple, les produits laitiers canadiens entreront librement en Europe, sans droit de douane, alors que l’Europe est en pleine crise laitière !

Concernant la PAC, le MODEF demande une réforme qui prévoit des outils de régulation et de maîtrise des prix des productions et des importations. Depuis la fin des quotas laitiers, on assite à une déstabilisation du marché par la surproduction. L’origine de la crise financière est liée à l’abandon, à partir de 1971, des outils de régulation financiers mis en place après la dernière crise de 1929. Il en est de même pour les marchés agricoles, où la dérégulation orchestrée sous les auspices de l’OMC à la fin du siècle dernier a conduit à une volatilité des prix destructrice pour les exploitations agricoles.

Dans l’intérêt de tous, il serait bon que chacun reste à sa place et n’utilise pas le MODEF pour régler certaines guéguerres politiciennes. Pour rappel, le MODEF a été créé en 1959 pour s’opposer à la disparition des petits et moyens paysans et de maintenir une Agriculture de qualité et un tissu économique, social et culturel en milieu rural.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici