Le Ministre de l’Agriculture à l’écoute

0
556

La délégation du MODEF composée de Jean MOUZAT Président, Isabelle DAUGREILH Vice-Présidente et Sophie BEZEAU directrice a été reçue hier par le Ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation près d’une heure. Mr Jacques MEZARD et son cabinet ont été très attentifs aux différentes propositions du MODEF.

Le MODEF demande de revenir sur la loi de modernisation de l’économie (LME) afin d’encadrer les marges de la grande distribution par la mise en place du coefficient multiplicateur, de fixer des prix agricoles plancher couvrant les coûts de production et d’obliger les entreprises de l’agroalimentaire et de la grande distribution qui bénéficient du CICE de s’approvisionner en produits agricoles Français. Le MODEF a ensuite insisté sur la priorité d’installer des jeunes et des nouveaux agriculteurs sur nos territoires. Le MODEF propose des outils d’accompagnement à la transmission aux agriculteurs en fin de carrière afin de transmettre et d’installer des jeunes. D’autre part, l’aspect foncier inquiète de plus en plus les jeunes qui veulent embrasser le métier. Le MODEF revendique le système de location-vente des terres aux jeunes afin de favoriser l’installation progressive et le portage du foncier agricole.

En outre, depuis plusieurs années, les paysans alertent les services de l’Etat sur la complexité des documents administratifs. Pour pallier aux confusions, le MODEF demande l’instauration d’un droit à l’erreur pour les contrôles avec une explication claire du contrôleur, sans sanction au premier avertissement. En bref donner une valeur pédagogique à ces contrôles, plutôt qu’un rôle exclusivement coercitif.

La question des retraites a été abordée, le Ministre de l’Agriculture a annoncé qu’il y aurait une revalorisation des retraites à court terme à hauteur de 10% et à long terme un droit d’équité pour les retraités en fonction du revenu. Le MODEF a également alerté le Ministre sur le fait que les petits revenus auront encore des retraites en dessous du seuil de pauvreté.

Enfin, Isabelle DAUGREILH a demandé le versement du solde du 1er épisode influenza aviaire et que les premiers dossiers d’avance de 50% des pertes puissent être traités avant la date butoir de dépôt des dossiers. Sur ce dossier le MODEF invite le Ministre à continuer de travailler dans le sens de ses prédécesseurs, notamment que les éleveurs puissent choisir entre investir dans des bâtiments ou continuer à produire sans bâtiment en respectant les conditions de la dérogation prévue dans la décision européenne du 14 février 2017. Et surtout la possibilité de maintenir un plafond de 3 200 palmipèdes à l’extérieur en simultané par exploitation pendant les périodes de risque élevé. Isabelle et le MODEF des Landes ont défendu les petits et moyens producteurs de palmipèdes afin de trouver des mesures adaptées pour la filière et les exploitants familiaux.

Le Ministre veut s’entourer de l’avis des syndicats dont le MODEF et tous les partenaires pour mettre en place une politique agricole au service des femmes, des hommes et des territoires. Le Ministre a conclu l’entrevue en déclarant : « j’écoute, je décide et j’applique ! ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici