Le MODEF demande des prix rémunerateurs au nouveau ministre

0
497

Le MODEF vient d’adresser un courrier au nouveau ministre de l’Agriculture Monsieur Jacques MEZARD pour le féliciter de cette nomination. Le MODEF tient à remercier Stéphane LE FOLL notamment sur la loi d’avenir agricole, l’agroécologie et aussi sur l’influenza aviaire.

Le MODEF rappelle au nouveau ministre les fortes attentes des exploitants familiaux pour un changement radical de politique agricole en rupture avec celle qui est responsable de la suppression d’emploi agricole, de la sous-rémunération des paysans avec des revenus mensuels à 354 €/mois et de la délocalisation des productions.

Si on veut changer l’Agriculture, la sortir de l’ornière dans laquelle elle s’est enterrée, il nous faut changer les règles, en acceptant l’idée que le tout marché, que la libre-concurrence libre et non-faussée, sont devenus obsolètes et destructeurs socialement et économiquement. Cette idée d’ailleurs est acceptée par l’Europe pour développer la production d’énergie renouvelable.

Qui fixe le prix de l’électricité solaire et éolien ? Qui fixe le prix du gaz issu de la méthanisation ? Ces prix sont bien fixés par l’Etat et basés sur les coûts de production et les profits pour assurer aux investisseurs une rentabilité certaine et ainsi développer la production de ces énergies renouvelables et durables. Alors pourquoi ne pas prendre les mêmes dispositions pour l’Agriculture et les produits alimentaires avec des systèmes de prix garantis.

Le MODEF demande au nouveau ministre de mettre la justice sociale au cœur du changement par une revalorisation des retraites agricoles à 85 % du SMIC à partir du 1er janvier 2018 en votant le projet de loi porté par Mr André CHASSAIGNE au parlement, par une redistribution des aides vers les exploitants familiaux, par une juste redistribution de la valeur ajoutée en encadrant les marges de la grande distribution, en garantissant des prix agricoles rémunérateurs.

Le MODEF, fort des déclarations du Président de la République, sur le rôle et la place des syndicats demande au nouveau ministre de réviser les règles de la représentativité et d’ouvrir les instances de concertation et de négociations à tous les syndicats dont le MODEF.

Enfin, le MODEF sollicite une rencontre avec le nouveau ministre le plus rapidement possible.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici