Dumping sanitaire

0
430

DUMPING SANITAIRE
IMPORTATION DES BIENS ALIMENTAIRES
INFORMER LES CITOYENS CONSOMMATEURS

La France est envahie de produits d’alimentations importés des quatre coins du monde. Ce sont les fruits et légumes (la France ne produit que 60% de ses besoins), de la viande, du lait, des céréales, des oléagineux-protéagineux et des produits transformés par l’industrie agroalimentaire.

Jusqu’à ce jour aucune information n’est donnée aux consommateurs français concernant l’utilisation des produits phytosanitaires en agriculture pour ces pays qui ne sont pas soumis aux normes françaises. D’autant plus que certains Etats n’ont aucune règle d’utilisation : en Afrique, Amérique centrale ou au sud de l’Asie. Dans certains pays même en Europe la réglementation sommaire qui existe n’est pas respectée.

URGENT DE CLARIFIER LA SITUATION

Peu de pays au monde ont une réglementation à la française, que ce soit au niveau des molécules autorisées ou des moyens mis en place pour les faire respecter.

Il est urgent aujourd’hui de clarifier la situation. Le MODEF demande que des mesures soient prises immédiatement pour protéger les consommateurs et les informer et permettre aux agriculteurs de ne plus subir les importations abusives et déloyales à des prix extrêmement bas du fait de l’utilisation des produits phytosanitaires interdits en France.

Qui peut imaginer que des pays aux conditions climatiques qui favorisent encore plus qu’en France le développement des parasites et des maladies sur les fruits et légumes par exemple puissent se faire sans utilisation massive de produits très toxiques et proscris en France.

MOLÉCULES UTILISÉES DANS DE NOMBREUX PAYS

Les molécules interdites en France tels que : diméthoate, gaucho (imidaclopride), DDT, parathion méthyl, lindane, aldrine, etc … sont toujours utilisées dans de nombreux pays, notamment dans certains qui exportent des fruits et légumes en France. La clarté doit être faite sur cette question d’où l’importance d’une enquête internationale sur l’utilisation des phytosanitaires.

L’objectif est double pour le MODEF : informer les consommateurs français et faire prendre la décision d’interdire l’importation de ces produits alimentaires dangereux pour la santé publique.

Angoulême, le 25/07/2016

Le Vice-Président, Raymond GIRARDI,
Confédération nationale des Syndicats d’Exploitants familiaux

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici